Liza PerryComment

TV LOBOTOMIE

Liza PerryComment
TV LOBOTOMIE

Michel Desmurget - All rights reserved

Michel Desmurget is a French researcher specializing in cognitive neuroscience at INSERM, the French National Institute of Health and Medical Research. He wrote a book, TV Lobotomy - Scientific truth about the effects of television, released in 2011, denouncing the effects of television.

For him, not only the television is a curse, but also today, it follows us everywhere, as it is now available on our smartphones.

It is a curse because it has a very negative influence on intellectual development, school performance, language, attention, imagination, creativity, violence, sleep, body image, eating behavior , obesity and life, among others.

Of course, these facts are completely denied by the television industry. Yet who remember what Patrick Le Lay, former CEO of TF1, explaining his work with honesty once said : "(...)My job is to give Coca-Cola brain time available (...)."

Then we must say stop it. We must limit screens. I tell you as myself, I tend to turn in the morning "news" before my coffee, scroll on my phone, watch real tv shows etc.

And more, I won't lie to you, my twins, even if they have been very few times in front of TV are Peppa Pig fans.

But once again, recent research is clear: TV is a gigantic brain-eating machine that steals our children development.

The more people watch television, the more our skills in spelling, grammar, vocabulary and even math are getting lower, or even not developing properly, in our kids case.

Indeed, their attention and higher cognitive functions (very important in early childhood) are affected.

Later, TV reduces the time for homework, reading, and increases attention disorders.

In the end, if we draw a parallel, the child watches television and is frozen on a production that brings him history, decor, drawings. But when he reads a book, all his imaginative capacity produces these items such as characters, decor etc...EASILY.

Isn’t it what we want for our children?

I think it is, and this book gives us several examples: Sophie, 2 years, watches TV one hour per day. This doubles her chances to develop attention disorders growing up. Lubin, 3, watches TV two hours a day. This triple his chances of being overweight. Kevin, 4, watches violent youth programs like DragonBall Z. This quadruple his chances to present behavioral problems when in elementary school. Silvia, age 7, watches TV one hour per day. This increases her chances of becoming an adult without a diploma. Lina, 15, looks at series like Desperate Housewives. This triple her chances to experience an unwanted early pregnancy.

Between 40 and 60 years, Yves watched TV 1 hour per day. This increases his chances of developing Alzheimer's disease. Henry, 60, watched TV 4 hours a day. Rene, his twin, merely half. Henry has 2 times more likely to die of a heart attack than René.

That hurts doesnt it ?

The effects on our health are numerous: chronic lack of sleep, obesity, diabetes, hypertension, depression …

In 2016, we will reach 1,000 television channels in Europe, all available on smartphones.

Of course, the author concludes that NO TV is THE solution, but also offers way to leave it gradually.

Of course, I recommend this book, and I also advise you, like me, to turn off the TV.

Liza - xo

TV LOBOTOMIE

Michel Desmurget - Tous droits réservés

Michel Desmurget est un chercheur français spécialisé en neurosciences cognitives à l'INSERM, Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale. Il a rédigé un ouvrage, TV Lobotomie - La vérité scientifique sur les effets de la télévision, publié en 2011, qui dénonce les effets de la télévision.

Pour lui, non seulement la télévision est un fléau, mais en outre, de nos jours, elle nous suit partout, dans la mesure ou elle est désormais disponible sur nos smartphones.

Elle est un fléau, car elle exerce une influence très négative sur le développement intellectuel, les résultats scolaires, le langage, l'attention, l'imagination, la créativité, la violence, le sommeil, l'image du corps, le comportement alimentaire, l'obésité et l'espérance de vie, entres autres.

Bien entendu, ces faits sont totalement niés par l’industrie télévisuel. Et pourtant, qui se souviens de cette phrase de Patrick Le Lay, ancien PDG de TF1, expliquant son travail avec une honnêteté galçante : “(...) donner à Coca-Cola du temps de cerveau disponible (...)”.

Alors il faut dire stop. Je vous le dit alors que moi-même, j’ai tendance dès le matin à allumer “les news” devant mon cafés.

Ou encore, je ne vais pas vous mentir, les jumeaux, même s’ils sont très peu devant la TV sont des fans de Peppa Pig. Or, les recherches récentes sont claires : la télévision est une gigantesque machine à abrutir, une sorte de mangeur de cerveau dont nos enfants sont sont les premières victimes.

Plus on regarde la télévision, plus on est amené à faire de fautes d’orthographe, de grammaire, avoir un vocabulaire appauvri et même un faible niveau de calcul.

L‘attention et les fonctions cognitives supérieures (très importantes dès la prime enfance), sont touchées. Plus tard, la télévision réduit le temps pour faire les devoirs, de la lecture, et augmente les troubles attentionnels.

Au final, si on établit un parallèle, l’enfant regarde la télévision et reste figé sur une production qu’on lui apporte : histoire, décor, dessins. Alors que, lorsqu’on lui lit une histoire, toutes ses capacités d’imagination produisent elles même ces aspects, des personnages au décor. N’est ce pas ce que l’on souhaite pour nos enfants?

Dans ce livre, plusieurs exemples : Sophie, 2 ans, regarde la télé 1 heure par jour. Cela double ses chances de présenter des troubles attentionnels en grandissant. Lubin, 3 ans, regarde la télé 2 heures par jour. Cela triple ses chances d’être en surpoids. Kevin, 4 ans, regarde des programmes jeunesse violents comme DragonBall Z. Cela quadruple ses chances de présenter des troubles du comportement quand il sera à l’école primaire. Silvia, 7 ans, regarde la télé 1 heure par jour. Cela augmente de plus d’un tiers ses chances de devenir une adulte sans diplôme. Lina, 15 ans, regarde des séries comme Desperate Housewives. Cela triple ses chances de connaître une grossesse précoce non désirée.

Entre 40 et 60 ans, Yves a regardé la télé 1 heure par jour. Cela augmente d’un tiers ses chances de développer la maladie d’Alzheimer. Henri, 60 ans, regarde la télé 4 heures par jour. René, son jumeau, se contente de la moitié. Henri a 2 fois plus de chances de mourir d’un infarctus que René.

En lisant cela, je suis restée glacée.

Les effets sur notre santé sont donc multiples : manque chronique de sommeil, qui a lui également des effets sur la santé : obésité, diabète, hypertension, dépression…

En 2016, nous atteindrons les 1000 chaînes de télévision en Europe, elles seront disponibles sur tous les écrans multimédia.

La TV vous, nous vole notre temps, elle nous isole, nous empêche d’être actifs intellectuellements, et freine considérablement le développement des fonctions cognitives de nos enfants, entres autres.

Bien entendu, l’auteur conclut que le zéro TV est LA solution, mais pas de panique, pour ceux qui n’y arriverait pas, il propose également des solutions pour s’en détacher par étapes.

Bien entendu, je vous conseille ce livre, et je vous conseille également, comme moi, d’éteindre la TV.

Je vous ai mis la vidéo de sa conférence très intéressante en lien!

Bisouxx - Liza