Liza PerryComment

M&M - Mickey m'a menti

Liza PerryComment
M&M - Mickey m'a menti

Non mais qu’est ce que j’en ai marre de lire des articles mielleux-sirupeux au sucre sur Disney!

Et vas y que Mickey il est gentil et j’adore l’univers et je suis la petite sirène et achetez moi des tsoum tsoum PLEASE.

A l’heure de l’explosion du BLOGGING, tout le monde est bien trop à la recherche du SPONSORING !

Alors arrêtons et parlons un peu vrai.

Me concernant, bien entendu j’aime bien l’univers Disney, -surtout les vintage et pas trop les images de synthèse synthétique-, mais non je ne suis pas restée une “grande enfant” et non je n’ai pas conservé mon “âme d’enfant” qui de toutes façons était déja par ailleurs une âme de guerrière!

Alors oui j’aime beaucoup le parc Disneyland, mais je trouve qu’il y aurait certaines choses à améliorer, et j’en ai plus qu’assez des photos et discours policés!

Déjà, mes jumeaux ont deux ans et quelques mois. Je lis çà et là nombre d’articles (je vous invite à google-iser “Que faire à Disneyland Paris avec un enfant de (...)" suivi de l’âge qui vous intéresse), qui nous vente les mérites du nombre PHARAONIQUE d’attractions à faire avec nos enfants.

Et bien permettez moi de vous dire QUE NENNI MESDAMES! Aller à Disney avec un enfant de moins de trois ans (et encore, je suis large), c’est une erreur de calcul, un mauvais plan, une idée saugrenue, un parcours du combattant.

Oh toi parent esclave, si tu souhaites trimer dans des allées bondées, courrir après les personnages Disney, chercher en vain un endroit sain pour te restaurer, accompagné de ton bébé, et bien, pour le moment, Disney n’est pas un choix cohérent!

Ne voyez pas ici une plainte pleine de complainte, mais non de non, l’univers du parc n’est pas un dessin animé en real tv, où vous affublerez votre bébé d’une combi Mickey, courrez en rythme dans l’allée de Main street, embrasserez les princesses Disney (qui par ailleurs sont bien trop maquillées), mais bien plus un endroit bondé, des univers trop américanisés, des personnages et personnels blasés, des shops 100% franchisés.

Pourtant, j’y ai emmené les jumeaux fin d’été dernier, convaincant mon mari qu’il était possible pour les jumeaux de n’apprécier ne serait-ce que la ballade dans un univers imagé.

Manque de bol ou prémonition-punition, ce jour là, la pluie ne nous a pas quitté !

Bien entendu, nous étions équipés, le parc lui par contre, beaucoup moins. Aucun abris extérieur, vous deviez vous acquitter d’une somme à bonne teneur, pour bénéficier d’une sorte de K-Way estampillé Mickey.

Par suite, si tant est que vous estimiez possible de trainer vos minis dans certaines attractions telles notamment les tasses du monde d’Alice, il fallait faire avec la morosité des personnels des attractions, leurs tenues trop grandes et portées en mode souillon, sans parler de leurs remarques syndicalo-communistes : “et toi tu finis à quelle heure”, “ouais moi aussi j’en ai marre on est des esclaves” etc…

AMBIANCE

Et si au grand jamais vous OSIEZ commettre l’IRREPARABLE d’un regard en mode STEUPLAIT YA MOYEN QUE T'ARRETES DE PARLER EN MODE RACAILLE DE SHANGHAI DE TON TAFF QUI TE DÉPLAÎT DEVANT MON GOSSE QUI TENTE D’APPRÉCIER MICKEY ?

Le mec (car il s’agissait surtout d’un MEC) et ses copines te regardaient en mode JE TEM* mais je peux pas le dire dans la LANGUE DE MICKEY.

Ceux ci étaient au sein de l’univers Cendrillon et particulièrement souillons mais j’ai pu croiser un shérif et deux collègues dans le monde du Far West particulièrement bien mis mais ABSOLUMENT PAS là pour te renseigner ou simplement écouter ta demande, parce qu’il fallait bien comprendre qu’ils discutaient, c’était pas le moment.

Ai-je besoin de dire que pour les DEUX SEULES attractions que nous avons TENTE de faire nous avons fait UNE HEURE de queue (et que oui nous avions des FAST PASS PAS FAST DU TOUT) ?

Vous allez me dire “oui mais Liza on le sait tous çà”.

OUI MAIS NON PUISQU'ON LE SAIT TOUS YA PERSONNE A DISNEY POUR Y RÉFLÉCHIR????

RE-BREF

Après viens l’heure du déjeuner, moment qualibré-milimétré pour nous les mamans, et là c’est pas mieux : où sont passés les restaurants à thème qui proposaient des repas différents par univers?

Désormais quasi tous les “restaurants” (je devrais plutôt dire faux mcdo hors de prix) proposent une sorte de junk food sur pseudo menus sans vrai choix, et lorsque vous ne devez pas affronter une file de dingue dans un bordel sans nom (façon gosses qui crient parents qui pleurent), vous n’avez pas le temps de passer la porte qu’à nouveau un intermittent de Disney, mal fagoté et totalement dépassé, fera tout pour vous infantiliser : entrée-placement-commande-service-débarassage-éjectage...du "restaurant", sic.

RE-RE-BREF

Me concernant j’aurai aimé que les bons restaurants type sur Main street, que j’avais testé avec mon mari notamment, soient plus kids friendly, ce qui n’est pas le cas actuellement et qui est bien dommage lorsque comme moi on aime une bonne nourriture et que l’on est prêt à payer un peu plus cher qu’un fast food pour un service et une nourriture de qualité.

Je ne parle même pas du fait qu’il n’y ai pas d’endroits vegan ou veggie, avec un peu plus de verdure et de produits frais.

Heureusement j’avais emporté dans mon sac magique de Liza Poppins du Blédichef, que j’ai pu donner aux jumeaux dans l’espace “bébés”, où l’ont trouve chaises hautes et micro-ondes, avec des toilettes où sont disponible des tables à langer bien que peu pratiques car en horizontale et très rigides.

Malgré ces déconvenues, nous avons continué à stroller, et nous avons croisé quelques personnages courant (comme s’ils voulaient semer certains parents selfie - aspirants) ou se SAUVANT littéralement, lorsqu’une nuée de parents les encerclaient en mode JESUISVENU-JAIGALERE-POURMAPHOTOTUVASPOSER.

Nous ne sommes pas restés pour la parade parce que clairement il faut se geler les fesses sur le trottoir de Main Street pendant bien une heure avant pour avoir la possibilité de voir quelque-chose et que la nuée de monde est assez anxiogène.

Nous avons failli aux traditionnels ballons mylar mais bien entendu n’avons rien acheté dans tout ces magasins qui malheureusement proposent des marchandises attendues et TOUJOURS similaires à quelques exceptions près.

Pour toutes ces raisons, et peut être d’autres auxquelles je ne pense plus, je vous déconseille Mickey avec vos minis et oui, Mickey m’a menti, parce que sa communication réseau sociale est vide et convenue : je n’ai pu voir que des bloggeuses sans enfants me faire des photos d’un Disney fantasmé, ou des aspirantes bloggeuses mamans me décrire un Disney bien trop policé, toutes très certainement dans un l’espoir d’un sponsporing idéalisé.

Vais-je y retourner? Assurément, peut être pour les trois ans des jumeaux, mais cette fois, je séjournerai dans un hôtel et à nouveau, vous aurez un feedback vrai, car c’est cela, pour moi, être blogger.

Je vous embrasse d’ici là, et toi aussi Mickey, même si pour l’instant ton costume semble un peu trop lourd!

Bisoux